ACCUEIL

Tout le monde doit pouvoir avoir accès à un soutien psychologique. Le pas à franchir pour être aidé devrait être le plus petit possible. Et ce soutien devrait, idéalement, prendre place le plus tôt possible. Dès qu’un besoin d’aide se fait sentir.

Pour cela, l’INAMI permet des remboursements pour les soins psychologiques dans la première ligne. Sur Namur, ce projet s’appelle « PSYNAM ».

 

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

Il existe deux possibilités de soutien psychologique remboursé :

  • Psychologues dans la première ligne : proposent des premiers contacts avec un/e psychologue conventionnée/e pour des démarches d’aides précoces et préventives.

  • Psychologues spécialisés : proposent des consultations thérapeutiques réalisées par un/e psychologue conventionnée/e pour entamer un processus de soins.

 

INFOS PRATIQUES

Il n’est pas nécessaire de disposer d’une prescription par un médecin pour accéder à ces aides/soins psychologiques. La première séance avec un/e psychologue de première ligne conventionné/e est gratuite. Pour les rencontres individuelles, le coût à charge du patient est de 11 euros ou 4 euros (si statut BIM). Pour les rencontres de groupes, le coût à charge du patient est de 2,5 euros.

 

TYPES D’INTERVENTION

Afin de faciliter au maximum l’accès à ces aides/soins psychologiques, plusieurs modes d’interventions sont possibles. Celles-ci seront mises en place au plus proche des personnes.

  • Rencontres individuelles
  • Sessions en groupe
  • Rencontres directement chez un partenaire
  • Rencontres au domicile
  • Vidéoconsultations

Ces nouvelles modalités d’intervention seront mises en œuvre à partir du 1er janvier 2022 et prendront court progressivement durant le premier semestre 2022.

Si vous avez des questions par rapport aux évolutions du projet PSYNAM, nous souhaitons centraliser celles-ci via l’adresse mail : info@psynam.be. Vos questions nous aiderons à vous informer au mieux.

Nous nous réjouissons des nouveautés qui prennent place au sein du projet PSYNAM. Elles permettront le développement et la création d’initiatives novatrices en faveur de l’accès facilité vers l’aide et les soins psychologues dans la première ligne. Les réseaux seront attentifs à ce que cette offre se déploie en adéquation avec les besoins locaux.